Groupe de Recherche et d’Action pour la Santé
Accueil > VadeGRASMecum > VadeGRASMecum : tous les articles en vrac > GENERIQUES ET BIOEQUIVALENCE (suite) : rumeurs et réalité

GENERIQUES ET BIOEQUIVALENCE (suite) : rumeurs et réalité

samedi 11 février 2012, par Pierre Chevalier, médecin généraliste

LLG 23 septembre 1999

Le spectre de la non bioéquivalence des génériques est régulièrement brandi par les opposants aux génériques. L’édition du 25 juin dernier de la "Medical Letter" ,édition française (21, 13, 63-4, 1999), fait le point sur cette question.

Certains fabricants produisent à la fois la spécialité originale et des versions génériques du même médicament. "Les spécialités génériques approuvées par la FDA et les autorités d’enregistrement en Europe sont bioéquivalentes aux spécialités originales. Des différences thérapeutiques bien documentées entre des spécialités originales et des spécialités génériques approuvées par la FDA n’ont pas été signalées".

En Hollande, la notice scientifique de la carbamazépine comportait une mise en garde en cas de passage à une forme générique de ce médicament. Cette mise en garde vient d’être supprimée, l’équivalence thérapeutique étant certifiée [1].

Partager {#TITRE,#URL_ARTICLE,#INTRODUCTION}

Notes

[1Geneesmiddelen Bulletin 33, 7, 82, 1999

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | © GRAS asbl 2012