Groupe de Recherche et d’Action pour la Santé
Accueil > Nos actions > Action n° 65 : MOXIFLOXACINE (AVELOX ®) - BAYER (4.2002)

Action n° 65 : MOXIFLOXACINE (AVELOX ®) - BAYER (4.2002)

dimanche 4 décembre 2011, par Rédaction GRAS

« Un antibiotique innovateur dans le traitement des infections bactériennes des voies respiratoires  » : promotion d’un antibiotique dans des indications non justifiées ; notice scientifique erronée ; incohérence dans la politique gouvernementale.

Le GRAS a plusieurs fois attiré l’attention sur le danger de promouvoir les fluoroquinolones en premier choix dans les infections respiratoires [1], [2] ; c’était d’ailleurs l’objet de notre première action de publivigilance en 1990 : « Tarivid : à coup sûr dans les infections respiratoires ». Le danger provient du peu d’activité des premières fluoroquinolones sur les pneumocoques, germes les plus couramment impliqués dans les infections respiratoires. La littérature rapporte plusieurs cas graves, voire mortels, d’infections respiratoires à pneumocoques traitées par cette classe de quinolones [3].

Rappelons que la lévofloxacine (Tavanic®) a fait fortement monter les ventes de quinolones alors que la consommation globale d’antibiotiques avait clairement diminué conjointement à la campagne de sensibilisation menée par les autorités belges depuis fin 2000 [4]. Or cette molécule n’est que l’isomère optique de l’Ofloxacine (Tarivid®) et n’apporte rien de plus [5], même si certains avis sont plus nuancés [6].

La firme BAYER promeut actuellement la moxifloxacine dans le traitement de la sinusite aiguë alors que les consensus thérapeutiques pour cette affection [7] recommandent de ne pas traiter d’emblée par antibiotique sauf chez les patients à risques ou, éventuellement, quand la symptomatologie persiste plus de 10 à 14 jours. Les antibiotiques retenus (1er choix : amoxicilline- 2ème choix : amoxiclavulanate ou céfuroxime ; cotrimoxazole si allergie à la pénicilline) ne comprennent pas les quinolones. Pour les autres infections ORL et des voies respiratoires inférieures, il n’y a pas de place pour les quinolones en traitement de première ligne sauf, éventuellement, pour la pneumonie communautaire acquise en cas d’allergie vraie aux βlactames et seulement pour les molécules récentes. Même si les quinolones de 3ème génération (moxifloxacine) ont une activité accrue contre les bactéries gram +, y compris le streptococcus pneumoniae, et les germes atypiques tels le mycoplasme et le chlamydia [8], le compendium du CBIP et la récente conférence de consensus [9] recommandent de limiter autant que possible l’utilisation des quinolones afin de ralentir l’augmentation de la résistance.

Dans la notice scientifique de ces deux médicaments, il est bien recommandé : « dans les infections citées si elles sont causées par des bactéries sensibles …Il convient de tenir compte des directives officielles concernant l’utilisation appropriée des agents antibactériens ».

Du travail pour l’Inspection belge de la Pharmacie et les autorités européennes si on veut développer une politique un tant soit peu cohérente dans la gestion des antibiotiques, la prévention des résistances bactériennes et le bon usage des ressources qu’on nous dit limitées ! Car, comme l’affirme la firme Aventis dans la promotion de son image de marque, « nous n’avons pas le droit de nous tromper de combat ».

SUITES : LLG n°105, avril-mai 2018

QUINOLONES : chronique d’un dérapage annoncé !
A l’heure où l’INAMI rembourse les quinolones de manière conditionnelle pour contrer la résistance croissante à cette famille d’antibiotiques, il est intéressant de revenir sur les 3 actions du GRAS et ses interpellations sur le sujet qui remontent à nos débuts en janvier 1990. Si nos autorités avaient réagi plus tôt en contrôlant ces dérives publicitaires, on n’en serait peut-être pas arrivé là…

Voir aussi

Partager {#TITRE,#URL_ARTICLE,#INTRODUCTION}

Notes

[1La Lettre du GRAS juin 2002 ;34:27

[2La Lettre du GRAS décembre 1999 ;24:4

[3La Lettre du GRAS décembre 1999 ;24:4

[4La Lettre du GRAS juin 2002 ;34 :27

[5Prescrire Rédaction - Levofloxacine : un isomère optique de l’ofloxacine, rien de plus Revue Prescrire 2001 ;21(224):167-72

[6Folia- Les quinolones récemment développées Folia Pharmacother 200 ;28(4):6-8, disponible sur www.cbip.be

[7INAMI L’usage adéquat des antibiotiques dans les infections aiguës ORL réunion de consensus du 17.10.2000 Folia Pharmacothérapeutica 2002 ;6(suppl.).

[8Folia- Les quinolones récemment développées Folia Pharmacother 200 ;28(4):6-8, disponible sur www.cbip.be

[9INAMI L’usage adéquat des antibiotiques dans les infections aiguës ORL réunion de consensus du 17.10.2000 Folia Pharmacothérapeutica 2002 ;6(suppl.).

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | © GRAS asbl 2012