Groupe de Recherche et d’Action pour la Santé
Accueil > Nos actions > Action n° 47 : Orlistat XENICAL® (ROCHE) (10/1999)

Action n° 47 : Orlistat XENICAL® (ROCHE) (10/1999)

vendredi 2 décembre 2011, par Rédaction GRAS

Elargissement indu des indications.

SUITES (mars 2010)


Etude critique sur l’Orlistat publiée le 20 mars 2000

La publicité de Roche présente la mongolfière Xénical® "bien plus que la perte de poids" avec un bonhomme qui jette des sacs de lest sur lesquels figurent les noms cholestérol, diabète, tension et poids.

Or l’EPAR (European Public Assessment Report), publié par l’Agence Européenne du Médicament signale "qu’aucun effet spécifique de l’Orlistat sur les facteurs de risques liés à l’obésité n’a été mis en évidence en dehors des effets dus à la perte de poids. Le bénéfice clinique en termes de paramètres cardiovasculaires n’est pas clairement établi chez les répondeurs. Dans l’essai chez les patients diabétiques ( sous-groupe de répondeurs), les facteurs de risques liés à l’obésité n’ont pas été modifiés par le traitement." ( [1], [2])

La Lettre Médicale ( [3]) parle d’améliorations des facteurs de risques cardiovasculaires statistiquement significatives mais sans importance clinique. Amélioration donc mais discutable de certains paramètres cardiovasculaires sans bénéfice clinique démontré.

Le grand jeu des graphiques auquel vous convie Roche est l’occasion de mettre en application les conseils de notre article "Tout ce qui brille n’est pas or" paru dans le numéro précédent de LLG-10 ans.
A noter, sur le graphique montrant l’activité de l’orlistat sur le LDL-cholestérol, l’effet "zoom" est induit par le fait que l’échelle d’ordonnée démarre à 2.8 mmol/L : le bénéfice relatif est donc graphiquement exagéré et l’intervalle de confiance n’est pas indiqué.
La firme Roche a également fait une publicité grand public pour ce produit (entre autres sur un site WEB) ce qui a provoqué une plainte de Health Action International (HAI) auprès de l’Inspection des Soins de Santé (néerlandaise) qui a jugé cette plainte fondée ( [4]).

DE PLUS EN PLUS GROS AVEC XENICAL° (Orlistat) !

Dans le cadre de sa campagne Xenical ® for Obesity, la firme Roche propose aux médecins d’envoyer les patients à qui ils prescrivent du Xenical ® chez le diététicien ; dans ce cadre, le diététicien recevra de Roche la somme de 600 fb. Cette offre est reprise dans le bulletin d’information de l’association des diététiciens de langue française (Le Lien N°3 de décembre 1999) dont l’expédition est soutenue par … Roche. Tout cela au moment où les anorexigènes à base d’amfépramone, de phentermine et autres viennent d’être interdits au grand dam de certains prescripteurs en série. Ajoutons que les médecins collaborateurs à "l’étude" se voient offrir un week-end (gastronomique ?) à Reims au mois de mai 2000.

Beaucoup de pub. pour un produit dont l’intérêt paraît fort limité et dont l’action relève en partie d’un conditionnement négatif du patient (production de selles glaireuses nauséabondes si consommation de graisses ).

A quand le remboursement des soins de kiné. pour le nouvel antiinflammatoire Y. ou le remboursement du ticket modérateur de la visite chez le gynéco. qui prescrirait la pilule X.?

Partager {#TITRE,#URL_ARTICLE,#INTRODUCTION}

Notes

[1www.eudra.org/emea.html lecture par Acrobat (téléchargeable)

[2La Revue Prescrire 1999 ;19(196) : 476-8

[3The Medical Letter1999 ;21(15):71-2

[4GEBU 2000 ;34(1):14-5.

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | © GRAS asbl 2012