Groupe de Recherche et d’Action pour la Santé

A vos agendas !

jeudi 21 novembre 2013, par Rédaction GRAS

Prochain Colloque Surmédicalisation, surdiagnostics et surtraitements les vendredi 3 et samedi 4 mai 2013

Le premier colloque s’est déroulé les vendredi 27 et samedi 28 avril 2012 à la Faculté de Médecine de Bobigny à l’initiative du groupe Princeps (Michel Thomas, Omar Brixi, Elena Pasca, François Pesty et Jean-Claude Salomon), du Département de Médecine générale de la Faculté de Médecine de Bobigny et de la Société de Formation Thérapeutique du Généraliste (SFTG), représentée par Alain Siary.

Prologue

La surmédicalisation est un thème de plus en plus évoqué comme une tendance préoccupante. Ses contours n’en restent pas moins imprécis.

D’un côté, on pointe une médicalisation abusive ou injustifiée, notamment de problèmes sociaux, sociétaux, psychologiques, éducatifs. Plus récemment, on met sur le compte de la santé, en arrière-plan de la médecine, la crise du travail et de l’emploi. Les situations conflictuelles dans le milieu familial atterrissent souvent dans le cabinet médical. On affirme sans preuve que cela vient de tel ou tel facteur, que les causes sont identifiées et relèvent donc de la médecine.

D’un autre côté, on dénonce la sur-consommation ou la prescription, sous-entendu abusive, de médicaments, d’actes chirurgicaux, d’examens de laboratoire ou radiologiques et d’arrêts de travail. Le consumérisme des patients ou le laxisme des médecins sont mis en cause.

Bref, un phénomène qui recouvre divers aspects en résonance avec d’autres cristallisations qu’il faut mieux cerner.

Les actes du premier colloque, qui fut fort riche, sont repris sur le site web de Pharmacritique.

Venez nombreux !

Partager {#TITRE,#URL_ARTICLE,#INTRODUCTION}

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | © GRAS asbl 2012