Groupe de Recherche et d’Action pour la Santé
Accueil > La Lettre du GRAS > LLG n°75, décembre 2012 > Un roman écrit à partir d’une histoire vécue... « ONU soit qui mal y pense (...)

Un roman écrit à partir d’une histoire vécue... « ONU soit qui mal y pense »…

jeudi 16 mai 2013, par Rédaction GRAS

Un livre, une pièce de théâtre de Roberto Garcia Saez

Publié par Roberto Garcia le 3 décembre 2011

Que fait Patrick Roméro, un quadra flamboyant, dans le monde de l’humanitaire international ?

Il dirige un vaste programme de santé de l’ONU au RDCongo, pays grand comme l’Europe de l’ouest, dévasté par le conflit le plus meurtrier depuis la seconde guerre mondiale. Pour mener à bien son projet de lutte contre le SIDA, il dispose d’un pactole de 250 millions de dollars. Il se lance à l’assaut du pachyderme onusien, mène une guérilla contre les sacro-saintes procédures et se bat pour faire passer sa stratégie innovante au forceps.

Peut-on rouler en Jaguar et aider sincèrement les pauvres ? L’aide internationale, il y croit ou il en croque ? Un jeune policier formé à la lutte contre la fraude financière internationale en est persuadé : il en croque. Et il le traque. Les malades congolais attendront… La distribution des médicaments est interrompue jusqu’à nouvel ordre.

Au-delà du roman « ONU soit qui mal y pense », c’est aussi des pintes de réflexion à consommer à l’apéro quand on refait le monde et une adaptation au théâtre sous le titre La Jaguar et l’éléphant, comédie onusienne.

D’après Emed

Partager {#TITRE,#URL_ARTICLE,#INTRODUCTION}

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | © GRAS asbl 2012